Qu'est-ce qu'une âme errante ?

ne âme errante est l’esprit de la personne qui n’a pas réussi à rejoindre sa place dans la Lumière. Comme son nom l’indique, elle erre dans un intermonde à la recherche d’une place qui est la sienne. Pour comprendre sa place, il convient de faire un détour par la compréhension de l’âme.

Âme errante

Âme/Esprit : un discours sémantique

Il est très difficile de bien distinguer la différence réelle entre l’âme et l’esprit. Nous parlons de choses qui ne se voient pas et ne s’expliquent pas avec nos cinq sens. Nous parlons d’éléments que certaines personnes voient (perçoivent) en partie. Nous n’allons donc pas rentrer dans un travail de sémantique qui n’aura aucune issue concrète car il n’est pas possible d’en vérifier les éléments. Nous allons toutefois en apporter quelques précisions et parlerons dans la suite de ce travail d’âme tout en relativisant ce vocabulaire.

Qu’est-ce qu’une âme ?

L’âme peut être comparée à un élément de la terre (soleil, vent…).

  • Ce n’est pas parce qu’on ne la voit pas qu’elle n’existe pas ;

  • Elle peut être plus ou moins puissante ;

  • Elle n’a ni naissance ni mort ;

  • Elle utilise le corps physique pour être sur terre et y faire son expérience.

L’âme s’incarne dans une vie physique pour venir expérimenter, pour tenter certaines épreuves afin d’acquérir, d’apprendre (sans forcément y réussir du premier coup). Elles vont apprendre/expérimenter (détermination de certaines qualités dont leurs contraires constituent également des expériences à traverser) la tolérance – la volonté – l’égoïsme – le courage – la cruauté…

L’arrivée de l’âme

L’âme arrive durant la gestation. Les parents interviennent pour que l’enfant (l’âme) réalise une tâche (apprendre l’humiliation, la détresse psychologique…) ou au contraire pour apprendre de leur enfant. Il y a donc un choix de l’âme (ou des grands instructeurs qui imposeraient) de s’incarner dans une « vie » particulière, pour y apprendre certaines choses, même si certaines fois on se demande pourquoi on est arrivé dans cette famille.

Plusieurs cas de figure peuvent caractériser l’union physique de deux personnes qui ne passe pas toujours par l’amour. La conception peut intervenir par :

  • Accident ;

formation passeur d'âme

  • Violence/Viol qui aura des répercussions sur l’enfant considéré comme venant de la honte, un « bâtard » ;

  • Sans amour ;

  • Inceste (avec les conséquences sur la confiance et la culpabilité) ;

  • L’insémination ;

  • La stérilité.

Tous ces modes de conception vont servir pour venir éprouver une expérience. Un enfant né de la violence va être conçu avec un lien particulier à l’amour et à la confiance que sa mère lui transmettra toute sa vie (consciemment ou non car elle gardera toujours en tête le fait qu’il s’agit d’un enfant qui n’est pas né de l’amour)...


La disparition prématurée du corps physique

Il arrive certaines fois que le corps physique disparaisse prématurément. Il s’agit alors d’une expérience qui peut toucher tant l’âme présente sur le fœtus/enfant que celle des parents (venus tester le Deuil, l’Abandon, le Traumatisme, la Haine…). Il existe deux moments de disparition prématurée qui va toucher les êtres vivants restant sur Terre :

Avant la naissance

Les raisons de la perte du fœtus sont nombreuses dont l’interruption de grossesse – volontaire ou non (on recourait précédemment « aux faiseuses d’anges »). Cela peut provenir :

  • De l’Esprit qui n’est pas arrivé ou qu’il se dit que l’endroit où il est arrivé ne lui convient pas ;

  • Qu’elle procède à une tentative et qu’elle reviendra ultérieurement ;

  • De la part du ou des géniteurs ;

Cette disparition de l’âme peut arriver au moment de la naissance du corps physique, pour les mêmes raisons qui viennent d’être évoquées.


Cette disparition physique peut avoir pour conséquence que l’âme reste accrochée à la mère. Deux possibilités s’offrent alors à elle :

Après la naissance

La plupart du temps, le fœtus va vivre et donner naissance à un enfant qui va suivre sa vie, s’attacher à certaines choses-objets-sensations puis mourir. L’âme va alors suivre (ou non) son chemin vers la Lumière.

Sa vie avec un corps physique

Stage passeur d'âme

L’âme va pouvoir se développer avec le fœtus puis avec le corps humain. Elle va pouvoir expérimenter ce qu’elle est venue chercher dans cette existence : le Pardon, la Colère, la Joie, le Trahison, la Jalousie, la Violence… Si elle arrive à dépasser la première épreuve qu’elle est venue tester, elle va passer à une autre. Si elle n’y arrive pas, elle recommencera dans une prochaine vie.

La mort du corps physique

Au moment de la mort, les différents corps (éthériques – émotionnels…) se détachent du corps physique. Ce phénomène a été mis en évidence avec les photos de Kirlian. Ici la représentation d’une feuille entière et d’une feuille à qui l’on a coupé le sommet. Au bout de deux à trois jours, la feuille va perdre tout son rayonnement.

Ce temps des trois jours n’est pas anodin et a de tout temps été utilisé avant d’enterrer ses morts. La tradition catholique porte une grande importance à ce délai (pouvant être réduit à deux jours aujourd’hui dans le droit français) afin de prendre le temps d’accompagner les défunts, d’aider au deuil et surtout pour que les différents corps aient le temps de se détacher, que le cordon (ou corde) d’argent disparaisse. Ce cordon d’argent est le lien qui unit le corps physique aux différents corps énergétiques et qui retient les personnes qui font une sortie de corps afin de pouvoir revenir « sur terre ». Ce lien est rompu au moment de la mort physique.

Le parcours de l’âme

Vers la Lumière

Lorsqu’un individu meurt (quel qu’en soit la cause), son corps physique va s’éteindre (le cœur va s’arrêter de battre et le cerveau de fonctionner). Le niveau énergétique est nul, élément que l’on peut vérifier avec l’échelle de Bovis. Au bout de trois jours, le corps n’aura plus d’empreinte digitale.

L’arrivée de l’âme dans l’au-delà est moins spectaculaire et portée de jugement que ce que l’on représente. Il s’agit davantage d’un bilan et d’un accompagnement d’un guide de Lumière pour aller vers l’Amour et retrouver ses proches défunts.

Elle reste sur le plan terrestre

L’âme de l’individu doit donc normalement se rendre dans la Lumière (elle n’est plus liée au corps physique). Il se peut que ce processus ne se réalise pas et que l’âme reste au plan physique sans son corps physique ! Ce qui peut être fâcheux, c’est qu’elles se sont séparées de leur corps physique mais elles en gardent les stigmates : les peurs, les envies (alcool, drogue…), les inquiétudes, les douleurs… Elles repassent sur les lieux qu’elles ont connu et cherchent de temps en temps à communiquer auprès des personnes qu’elles rencontrent (en s’accaparant à elles ou en voulant transmettre des messages).

Pourquoi rester ?

Il existe plusieurs situations qui expliquent que l’âme ne se rende pas directement vers la Lumière et quelle se retrouve à errer :

  • Lorsque les personnes décèdent de manière brusque, l’âme ne se rend pas forcément compte que le corps physique n’est plus de ce monde. C’est le cas des pendaisons, des morts violentes en transport (voiture, avion)… ;

  • Lorsque la personne est trop attachée à des aspects matériels (maison, argent, alcool, drogue…). Elle cherche à tout prix à rester sur terre pour continuer à savourer ces moments/plaisirs ;

  • Lorsque les personnes qui l’aiment la retiennent au moment du départ. Il s’agit d’un lien affectif emprisonnant ;

  • Lorsque la personne décédée souhaite à tout prix rester auprès des siens par amour pour les consoler, protéger, guider ou bien pour s’excuser de leurs actes durant leur vie physique ;

  • Lorsque l’âme souhaite rester dans un lieu qu’elle a particulièrement appréciée. Elle se fixe alors dans une maison ou une pièce en particulier ;

  • Lorsque la personne physique s’est toujours persuadée que l’esprit ne peut subsister après la mort. Elle a alors besoin d’aide pour retrouver la Lumière.

  • Elles ne savent pas où aller. Elles sont perdues dans l’entre monde.

Le moment du décès étant un moment charnière dans le passage de l’âme au plan astral ou son

maintien proche du monde terrestre, c’est autour des hôpitaux que se croisent le plus d’âmes et l’endroit propice pour qu’elles s’accrochent sur les personnes (notamment durant les opérations chirurgicales). Elles foisonnent également sur les lieux remplis de drames : guerre, catastrophes… (point développé par la suite). Elles sont également attirées par tout ce qui est émotionnellement négatif. Une personne remplie de colère, de haine ou de jalousie en attirera à coup sûr.

La formation de passeur d’âme proposé par le Centre de Formation de l’Ermitage propose d’aider, d’accompagner les âmes errantes à retrouver leur direction vers la Lumière. Vous pouvez également faire appel à un professionnel si besoin comme le réalise les formateurs du Centre : Nicolas Gallois (en consultant son site Magnetiseur-Poitiers.fr) ou Emilie Meillerais (sur Reconnexion86.com).