Les techniques du magnétiseur

Il vous est certainement arrivé d’aller voir un magnétiseur et de vous interroger sur sa pratique. Vu de l’extérieur, ces gestes paraissent farfelus, aller dans tous les sens. Il lui arrive également de réciter des mots dans sa barbe. Voici résumer les grandes techniques du magnétiseur.

Formation magnétisme

Qu’est-ce que le magnétisme ?

Le magnétisme est une pratique énergétique. Elle de distingue d’autres disciplines comme le reiki ou le reboutement. Le rebouteur va aller utiliser la force physique pour « remettre en place ». C’est le fameux tour de main du rebouteux. Il va agir sur les parties dures du corps (os, articulations…) pour les réaligner dans le bon sens. Le rebouteux ne fait pas parti de la famille des magnétiseurs car il n’utilise pas l’énergie mais la force physique. Il en existe de moins en moins du fait de son remplacement dans de nombreux endroits par le kiné ou l’ostéopathe.

Le reiki par contre pourrait ressembler à cette discipline. En effet, tout comme le magnétiseur, le praticien reiki va utiliser l’énergie, l’énergie qui est identique à tout l’univers. Par contre, ce n’est pas un magnétiseur. Sa spécificité est l’utilisation d’un protocole très stricte qui doit être minutieusement appliqué et qui est apprise par un « maître » reiki.

Le magnétisme utilise aussi l’énergie, qui est universelle, qui est la même quel que soit les pratiques énergétiques, mais qui ne va pas être utilisée de la même manière que les autres. On pourrait ainsi définir le magnétisme comme l’utilisation de l’énergie universelle qui s’est développée dans les traditions occidentales.

Une pratique ou des pratiques

En consultant plusieurs magnétiseurs, vous vous rendez rapidement compte qu’il n’existe pas une mais plusieurs pratiques du magnétisme. Les différents ouvrages de Dominique Camus permettent de décrire à travers les enquêtes qu’il a réalisé principalement en Bretagne, qu’il existe une multitude de pratiques qui sont tous regroupées sous la terminologie de magnétisme, magnétiseur ou guérisseur.

Stage magnétiseur

Ce qui compte dans cette utilisation, ce n’est pas tant la pratique utilisée que le résultat escompté. Mais voici décrit ci-dessous quelques techniques d’utilisation des magnétiseurs. Elles ne sont pas complètes car vous pouvez trouver proche de chez vous quelqu’un qui va pratiquer d’une manière légèrement différente, mais tout aussi efficace.

Les prières

Les prières sont l’une des techniques utilisées depuis bien longtemps par les magnétiseurs. Cela peut surprendre aujourd’hui de voir que même des non croyants – voir même des personnes hostiles à la religion – parviennent avec succès à apporter des guérisons en utilisant des prières.

Il est vrai que la tradition occidentale privilégie les prières catholiques. Elles font en effet parti de notre patrimoine culturel. Elles n’ont cependant pas le monopole. Toutes les religions ont connu et utilisé (et utilise encore aujourd’hui) des prières afin de soulager les douleurs.

Les rites

Cet aspect est souvent le plus sensationnel et celui sur lequel vous allez trouver de nombreuses variantes en fonction de la localisation où se trouve le guérisseur. Citons quelques exemples d’utilisation de rites, dont vous comprendrez rapidement qu’ils peuvent être multipliés à l’infini. Il s’agit par exemple pour certains problèmes de peau comme les verrues d’appliquer sur la zone concernée une tranche de lard ou de pomme de terre. Après un rite spécifique, cet aliment est amené dans le jardin par le magnétiseur pour aller l’enterrer. Il ne doit alors surtout pas se retourner sous peine d’annuler le fonctionnement du protocole.

Notons également d’autres utilisations pour les problèmes de peau. Vous avez certaines traditions qui vous indiquent que pour les faire passer, il convient de passer avec une plume du sang de poule sur la partie concernée.

Stage magnétisme

Les rites se trouvent également dans l’application d’un linge particulier sur la partie lésée. Ce linge doit par la suite être emmené auprès d’un endroit qui dispose d’une énergie particulière, comme une source dite miraculeuse. Le morceau de tissu doit alors, selon les rites locaux, être trempé dans l’eau ou être accroché à un arbre se trouvant à côté.

Dans le même ordre d’idée, ce n’est pas forcément un objet ou un tissu nous appartenant ou ayant été en contact avec notre maladie qui doit être utilisé mais au contraire d’appliquer son corps ou de toucher certains objets dits « magiques ». Signalons par exemple un rite qui a disparu au XXe siècle du fait des dangers qu’il apportait. A Rocamadour se trouve une épée plantée dans un rocher qui dispose de toute une symbolique et qui serait l’épée de Roland. Avant d’être accrochée « miraculeusement » dans la roche, elle se trouvait sur la façade de l’église en face. Elle était censée apporter la fécondité. Les femmes venaient en nombre et tentaient d’atteindre l’épée en prenant appui sur le coffre (toujours existant) se tenant dessous. Les conditions de sécurité n’étant plus remplies la lame a été déplacée mais les personnes venaient en masse pour cela. C’est là tout le rite qui n’est pas lié directement au magnétisme mais à des objets sacrés qui s’est développé pendant des siècles pour aller toucher les reliques des saints afin d’avoir la guérison.

L’utilisation des mains

La grande majorité des magnétiseurs utilisent les mains pour soulager, pour accompagner les personnes. Derrière cet outil, se cache en réalité de la magnétite que nous avons concentré dans différentes parties du corps et qui se trouve dans les mains. Son utilisation est beaucoup plus pratique que d’autres parties comme les arcades sourcilières ou le gros orteil.

Au niveau des mains, le magnétiseur va utiliser différentes variations. Il s’agit de passes qui portent le nom de dégagement, de recharchement… Ces passes sont des actions rapides sur la partie concernée ou sur l’ensemble du corps. Le magnétiseur utilise également ses mains de manière statique sur la partie concernée ou en mouvement sur l’endroit.

Le souffle

Très peu utilisé pendant les périodes de pandémie, le souffle reste un élément important dans l’utilisation des magnétiseurs. Il en existe deux sortes que sont le souffle chaud et le souffle froid. Ces deux particularités vont agir de façon spécifique sur les maladies chaudes ou les maladies froides.

La magnétothérapie

Laissée un peu en abandon durant le 20e siècle, la magnétothérapie, qui consiste à aller utiliser l’énergie des aimants, retrouve toute sa gloire aujourd’hui. On en trouve de plus en plus en pharmacie avec différents conseils et habits mis au point pour en faciliter l’utilisation.

Le magnétisme dispose donc, comme vous l’avez vu, de nombreux outils ou techniques pour accompagner et soulager les douleurs. Le Centre de Formation de l’Ermitage propose des formations en magnétisme afin de découvrir ce domaine, pour accompagner ses proches ou pourquoi pas en faire un métier.