Les contre-indications du magnétisme

Il y a des personnes qui ne jurent que par le magnétiseur, d’autres qui s’y opposent et certains qui constatent qu’il est très efficace sur certaines pathologies précises (couper le feu, arrêter le zona…). Cet article de blog a pour objet de vous présenter les contre-indications qu’il pourrait existe, s’il y en a, d’une séance de magnétisme.

Des contre-indications ?

Cette affirmation peut surprendre un grand nombre d’utilisateurs de médecines parallèles. Certes, quand vous consommez un médicament, la liste est longue de contre-indications ou d’effets secondaires. Par contre, il n’en existe aucune lorsque vous allez voir le médecin. En rentrant dans d’autres domaines de soin, on constate qu’il peut arriver que certains types de personnes avec certaines pathologies soient particulièrement observées et les traitements adaptés ou reportés.

Dans tous les cas, il faut bien garder en tête par rapport au magnétisme qu’il s’agit d’un art qui ne fait pas de mal, qui ne créé pas de dommage à la personne. Il peut exister quelques effets secondaires qui seront exposés par la suite mais en aucun cas une séance de magnétisme peut apporter une souffrance. Au pire, il ne se passe rien, au mieux la personne ira mieux ou sera complètement soulagée.

Les femmes enceinte

La première contre-indication concerne les femmes enceintes. Cela ne surprend pas trop au premier regard car l’on sait qu’il s’agit d’une période particulièrement délicate pour la future mère, l’enjeu étant tant sur elle que sur le futur bébé. On comprend facilement que cette situation n’est pas adaptée pour une consultation auprès d’un kiné ou d’un ostéo car il peut y avoir des mouvements brusques qui peuvent faire mal ou déplacer certains os. Par contre, quand est-il du magnétisme qui, comme nous l’avons évoqué juste au-dessus, ne fait pas de mal ?

Formation magnétisme

La réponse à cette question n’est pas à trouver dans le magnétisme à proprement parlé mais dans la situation de la femme. En effet, si après la consultation avec le magnétiseur la femme enceinte fait une fausse couche, comment allez-vous vivre cette situation. A raison, nous le répétons, ne vient pas du magnétisme mais la personne se posera la question de savoir ce qu’elle a fait avant la fausse couche. Et si vous êtes le dernier thérapeute à être intervenu, même si vous ne pouvez pas créer de fausses couches, ce sera vous. Vous vous retrouverez potentiellement avec la responsabilité de la situation. Le fait d’être convaincu de ne pas faire de mal avec le magnétisme ne suffira pas à porter la culpabilité que vous pourrez avoir.

Les porteurs de pace maker

Une autre catégorie de personne que le magnétiseur doit éviter de soulager concerne les porteurs de pace maker. Comme vu précédemment, la question est de savoir pourquoi ? Est-ce que quelqu’un peut faire arrêter un pace maker ? La réponse est bien évidemment non. Le seul paramètre qui intervient sur ces appareils réside dans la fréquentation de lieux très chargés en électricité. Il arrive certaines fois sur certaines portions de route qui longe des usines utilisant un champ magnétique très forte de trouver un panneau de signalisation indiquant de faire attention pour les personnes porteuses de ces appareils.

Alors pourquoi ne pas traiter les personnes qui disposent d’un pace maker ? La réponse est la même que pour les femmes enceintes. Il s’agit de l’après-coup. Si jamais un jour une personne décède suite à l’arrêt de l’appareil, une enquête sera réalisée pour savoir ce qui aurait pu déclencher ce dysfonctionnement. Sans pouvoir vous mettre en cause car il n’existe aucun lien possible entre le fait de vous rencontrer pour un soin et l’arrêt d’un pace maker, le doute sera toujours présent en vous et vous pourriez garder cette mort sur votre conscience.

Ces deux contre-indications ne sont donc pas des interdictions qui ne seraient possibles que par une autorité médicale compétente. Il s’agit au contraire d’une prévention. Non pas que vous puissiez provoquer une fausse couche ou arrêter un pace maker mais que votre responsabilité pourrait être mise en jeu. Vous vous retrouveriez après pour le restant de votre vie avec cette mort sur la conscience.

D’autres pathologies à éviter

Il existe enfin d’autres pathologies à éviter et vous allez facilement comprendre pourquoi. Deux grandes catégories interviennent que sont les ulcères et des situations avec les hémophiles. Pourquoi le magnétisme doit éviter d’intervenir dessus ? Tout simplement car ce sur quoi travail le magnétiseur est l’énergie. Il remet en circulation l’énergie, il redonne de l’énergie au corps. C’est-à-dire que pour l’ulcère par exemple vous allez réanimer les cellules qui ont plutôt besoin de repos. C’est donc plus pour le confort du client qu’il vaut mieux éviter de traiter ces cas.

Les cas de limitations, de contre-indications sont très peu nombreux. Ce ne sont jamais des dangers de morts car le magnétisme n’a pas ce pouvoir, mais potentiellement de culpabilité s’il se passe quelque chose. Dans tous les cas, il faut bien garder en tête que le magnétisme ne créé pas de mal mais peut provoquer quelques effets secondaires qui vont être décrits par la suite.

Des effets secondaires

S’il n’y a pas de contre-indications dans le magnétisme, il peut par contre arriver qu’il y ait des effets secondaires. Ceux-ci sont assez limités mais c’est mieux de les connaître pour les exposer aux client afin d’éviter tout stress.

Le premier concerne le magnétisme lorsqu’il est pratiqué au niveau des viscères, notamment pour les personnes présentant des troubles digestifs comme des constipations. L’objet du magnétisme est de remettre en action, de remettre de l’énergie. Lorsque l’énergie bloque au niveau du système digestif, lorsqu’on le remet en route, il peut se passer que la personne ait envie d’aller immédiatement aux toilettes.

Formation magnétiseur

Le second effet secondaire qui est possible et qui est plus fréquent, c’est une fatigue passagère. Cela peut se produire durant la séance durant laquelle vous avez des personnes qui commencent à s’endormir durant la séance. Cela peut être également le soir ou le lendemain. Ce n’est qu’un coup de fatigue passager, à l’image de certaines journées bien chargées où à un moment donné on n’en peut plus et on a besoin de souffler. C’est exactement le même cas ici. Il suffit de se reposer cinq minutes et tout repars par la suite.

Les crises de guérison

Enfin, il peut arriver certaines fois que la douleur, le soir ou le lendemain, devienne plus intense qu’elle n’était avant. Il s’agit de la fameuse crise de guérison. C’est l’intensité qui s’accélère et qui disparaît directement après.

On remarque à travers la pratique du magnétisme qu’il s’agit d’une médecine naturelle très douce, qui n’apporte que très peu d’effets secondaires (et souvent très transitoires) et dont les contre-indications sont également très peu nombreuses.