Est-ce que chaque géobiologue agit de la même manière ?

C’est une question d’autant plus importante que dans la pratique, il arrive régulièrement d’entendre des personnes agir de différentes façons avec des résultats plus ou moins significatifs. Par résultats significatif, on entend le fait que les habitants de la maison se sentent soit mieux (l’objectif de l’intervention d’un « bon » géobiologue), soit ne voient pas de différence (après intervention d’un « mauvais » géobiologue). Le prix de l’intervention n’ayant pas trait au résultat.


Les deux grandes écoles en géobiologie

Il existe deux grandes écoles de pratique de la géobiologie. Dans tous les cas, chaque géobiologue parle des mêmes éléments, étudiés par ailleurs dans les autres articles de ce blog ou que vous pouvez trouver dans différents ouvrages sur le sujet et qui concernent, sans limitation : les cheminées cosmo-telluriques, les vortex, les cours d’eau, les réseaux (Hartmann, Curry)…

L’évitement

Une partie de la communauté des géobiologues met en œuvre la stratégie de l’évitement. Il s’agit d’aménager sa maison (notamment les endroits où l’on place son lit et son canapé) en dehors des points géo pathogène. Le travail à réaliser est alors très minutieux. Il convient de procéder à l’édification d’un plan très précis de la maison, à l’échelle, sur lequel vont être reportés « au millimètre près » les divers éléments décrits précédemment. Ce travail nécessite un temps d’intervention très long (quelques heures à une journée entière) afin de préciser l’emplacement de ces éléments. Cela explique le coût d’intervention souvent conséquent (plusieurs centaines d’euros – plus près des 500-700 euros) lié au nombre d’heures passées à procéder à ce travail.

Une fois que ce travail de cartographie est terminé, le géobiologue va indiquer aux habitants de la maison « d’éviter » les endroits mentionnés, c’est-à-dire de déplacer un certain nombre d’objets (lits, canapé, table de cuisine…) en fonction des éléments découverts. Le plan constitue par la suite pour les propriétaire leur véritable « acte de propriété » de la connaissance du sous-sol et d’un aménagement à réaliser.


Il convient de signaler comme bémol sur cette technique que si cette information n’est pas communiquée aux prochains acheteurs, tout le travail réalisé ne sert à rien et qu’il est certaines fois très difficile de déplacer le lit dans une chambre du fait de sa superficie, son agencement et du placement des prises électriques (on déplace alors le lit pour « subir » les perturbations électromagnétiques avec le choix d’un mal pour un autre).

L’agissement

La seconde école consiste à agir sur les éléments pathogènes trouvés dans la maison. Le travail initial de cartographie est toujours le même, mais il ne s’agit pas ici d’aller procéder à l’édification d’un plan à l’échelle. Il s’agit au contraire uniquement d’aller trouver les éléments pathogènes et de travailler dessus pour en éliminer les effets. Il existe alors une multitude d’approches pour parer les effets négatifs des cheminées et autres cours d’eau. En voici ci-dessous quelques exemples qui ne sont pas limitatifs :

Intervention énergétique

Cette approche, enseignée au sein du Centre de Formation de l’Ermitage, consiste à agir sur l’énergie des éléments perturbant les habitants de la maison. Nous parlons d’énergie émise par la terre, l’énergéticien va indiquer à cette énergie particulière une information pour agir. Par exemple pour les cheminées cosmo-telluriques, nous apprenons à les déplacer, à les mettre en-dehors de toute atteinte pour les habitants. Ce travail est toujours réalisé avec vérification. C’est-à-dire que l’on constate, avant intervention, la présence de la cheminée cosmo-telluriques, notamment avec le test du bras tendu en présence des propriétaires pour bien leur montrer la véracité de leurs sensations. Une fois l’opération de déplacement de la cheminée dans un endroit non perturbateur, on procède à nouveau à ce test et l’on constate que la personne a retrouvé l’énergie nécessaire dans son bras. Des opérations similaires vont être menées pour les autres éléments.

Mise en place d’objets qui modifient les ondes

Dans l’agissement, il existe une autre technique qui consiste à utiliser le pouvoir de certains objets pour supprimer les effets négatifs des éléments pathogènes sur lesquels travaille le géobiologue. Derrière ces objets, se cache leur onde de forme spécifique qui va venir distordre l’onde émise de la terre pour qu’elle n’influenc

e plus les habitants de la maison. La première idée d’objet avec une onde de forme spécifique qui diffuse une onde est sans conteste la Coquille Saint-Jacques que l’on trouve régulièrement dans les habitations. Mais elle n’est pas la seule solution. Pour les cours d’eau, vous trouvez régulièrement des géobiologues qui vont venir enfoncer des pieux métalliques dans le sol afin de capter cette information, d’autres vont entourer la maison avec du fil métallique, certains vont poser des sortes de mini menhirs dans le jardin, poser d’autres objets dans la maison de fabrication artisanale ou industrielle…

Comment savoir si c’est un bon géobiologue qui agit

Derrières toutes ces pratiques et une profession qui n’est pas reconnue institutionnellement avec une codification du travail à effectuer, la personne qui n’y connaît rien au domaine énergétique peut, et à juste titre, se poser des questions quant à l’efficacité de l’intervention. De plus, elle ne connaît pas toutes ces approches qui, aux dires de chaque géobiologiste, est efficace.

Le seul critère à prendre en compte pour connaître la meilleure technique, c’est celle du résultat. Avant l’appel à un géobiologue, la personne se sent mal. A son départ (après quelques jours le temps que la maison et le corps retrouve son énergie), elle doit aller mieux. Si tel n’est pas le cas, alors la technique utilisée n’était pas la bonne.

Un autre moyen pour éviter de se faire piéger, consiste à connaître le prix de l’intervention avant et de la comparer à un coût horaire par rapport au travail accompli. Si une personne vous fournit un plan à l’échelle, elle va en avoir pour quelques heures (voir la journée) de travail. Si la personne vous indique qu’elle vient pour quelques minutes pour vous vendre une pierre « miraculeuse » alors fuyez. Il n’existe pas de pierre miraculeuse et les personnes qui utilisent des objets pour dévier les ondes utilisent des choses dont le coût n’est pas très important (Coquille Saint-Jacques, pieux métallique…). Quelqu’un qui cherche à vous vendre systématiquement un objet qui révolutionne votre vie et surtout qui vaut une fortune vous arnaque. Si vous passez par là, vous constaterez rapidement que vous ne subissez aucune amélioration dans votre maison.

Chaque géobiologue à sa manière de faire, ses préférences. Il n’y en a pas forcément une meilleure que l’autre. Le seul critère à prendre en compte, c’est le résultat.